“Chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne”

Victor Hugo (1802-1885)

L’enseignement supérieur en Sciences de gestion est né d’un besoin des hommes d’affaires. Gaston Berger l’a démocratisé au sein des universités et créa ainsi les IAE en 1955. La gestion recouvre tant les démarches opératoires (techniques et outils de gestion) que les démarches d’analyse (modèles et théories) qui accompagnent le regard des cadres dans la complexité de leurs responsabilités et de la conduite des activités de l’organisation. Ainsi les sciences de gestion sont à la fois Sciences et Techniques.

Mes enseignements visent à contribuer à transmettre outils et démarche d’analyse, à développer l’esprit critique de chaque étudiant.e, à nourrir entendement et conscience pour reprendre une formule de M. de Montaigne. Acquérir des savoirs, se les approprier et les transformer, tels sont les objectifs de mes activités pédagogiques.

Je recours aux jeux de rôles dans la plupart des modules en invitant les étudiants à incarner des cadres d’entreprises connus et autres parties prenantes de la société et à faire “vivre” un aperçu des problématiques concrètes des entreprises. Comme le suggère Sarah Béranger (2007, p. 26) dans le cadre des jeux en ligne, “l’espace imaginaire virtuel du jeu peut constituer un espace transitionnel” dans lequel le joueur incarne un personnage “correspondant de préférence à un Idéal du Moi”.

Ma pédagogie : construire des aires d’expériences managériales

Dans le cadre de mes enseignements, les expériences renouvelées du jeu de rôles montrent que ce moyen pédagogique est très efficace pour l’intégration des connaissances mais aussi pour le développement du sens managérial de l’étudiant.e. Incarner un rôle, c’est s’immerger dans la complexité des décisions et de leurs impacts en investissant dans un idéal du “Moi managérial”, du type “si j’étais”. Le jeu de rôle devient une aire d’expérience managériale.

Vous pourrez trouver dans cette rubrique :

Auteurs cités :

S. Béranger (2007), « Espaces imaginaires des jeux de rôle sur table / Espaces imaginaires virtuels des jeux de rôle en ligne : lieux de clivage ou aires intermédiaires d’expérience ? », Le Carnet PSY, 8 (n° 121), p. 25-26.

V. Hugo (1881), Écrit après un bagne, Les quatre vents de l’esprit, recueil.